Football Féminin Yzeure Allier Auvergne : site officiel du club de foot de YZEURE - footeo

Le FFYAA chez l'Olympique Lyonnais pour les 16ièmes de finale de la coupe de France !

11 janvier 2018 - 20:44

Les joueuses d'Yzeure ont tiré le gros lot en Coupe de France. Dernier représentant auvergnat, le FFY se déplacera à Lyon, double champion d’Europe en titre, le 28 janvier, lors des 16es de finale. Un« tirage catastrophique » selon le président yzeurien, Alexis Hervier.

Quelle a été votre réaction suite à ce tirage au sort ?

 « On ne se voile pas trop la face. On va sortir de la Coupe de France sans gloire et sans grosse recette non plus (sourire). Par contre, si on les avait reçues, ça aurait été un tirage exceptionnel. Là, c’est un tirage catastrophique. Je suis déçu aussi parce qu'on dispose d'un très bon groupe cette saison et une aventure en Coupe de France nous aurait permis de resserrer encore plus les liens et de renforcer la cohésion d'équipe. »

 Vous ne pouviez pas hériter d'un pire tirage...

 « C'est quasi-impossible. Je ne connais pas le niveau de Besançon (club de DH, adversaire des Lyonnaises au tour précédent, NDLR), mais en prendre 20 en 90 minutes... C’est l’épouvantail du foot féminin français et je dirais même que c'est la meilleure équipe du monde. Quand vous recrutez les meilleures joueuses de chaque pays... Mais c'est génial pour nos filles de pouvoir se mesurer à ce qui se fait de mieux. » 

 Justement, les filles, comment ont-elles réagi ?

 « Le sentiment est mitigé. D'un côté, elles sont excitées de se frotter à cette équipe de Lyon, mais il y a aussi la déception de devoir jouer ce match à l'extérieur. Elles auraient aimé faire une fête du football à Yzeure et pouvoir faire plaisir aux enfants du club en recevant la plus grosse équipe mondiale. »

 Quel regard portez-vous sur votre saison ?

 « Compte tenu de la réorganisation du club, je trouve qu'on réalise une très belle saison pour l'instant. En championnat, on a fait un faux-pas lors de la réception de Vendenheim (défaite 1-2, NDRL). Ce qui nous a fait perdre du terrain dans la course à la montée. L'objectif était de rester au maximum au contact des équipes de tête. Mais rien n'est joué. Mathématiquement, on n'est pas décrochés, même si ça va être compliqué. 

En Coupe de France, on est allés se venger à Vendenheim (1-2, le week-end dernier lors des 32es de finale), où ce n’est jamais simple de gagner. Au final, en Coupe, on a fait un beau parcours. On n'aura pas de regret d'être éliminés par Lyon, même si on aurait bien aimé aller un peu plus loin. »

Commentaires